Vous voulez vous lancer sur Instagram ?! Super. Mais vous voulez probablement vous lancer pour de mauvaises raisons, comme « tout le monde y est aujourd’hui » et/ou « il faut y être pour vendre ». Si vous avez ce raisonnement, vous avez (ou allez) certainement faire au moins une des 8 erreurs que je vais vous expliquer ci-dessous.

Avant de lire cet article, j’aimerai que vous vous posiez la question suivante : « est-ce que mon client idéal est sur Instagram ? ». Si vous ne savez pas, je vous invite à vous pencher sur la question. Si la réponse est non, il n’y a donc aucun intérêt à vous lancer sur Instagram pour votre entreprise.

> Lire aussi : étude de marché <

En revanche, si votre client idéal est sur Instagram, foncez, MAIS (et oui, y’a un mais) il faut que vous réfléchissiez à votre stratégie et votre ligne éditoriale : que voulez-vous transmettre sur Instagram, quel contenu va apprécier mon client, comment utiliser les formats d’instagram pour votre stratégie globale, quel ton employer ?

Cet article pourra vous éviter de faire ces 8 erreurs et créer (ou adapter) votre stratégie sociale pour que vous puissiez atteindre, enfin, vos objectifs.

Allez c’est parti pour les 8 erreurs à éviter sur Instagram !

01. Ne pas avoir un ton conversationnel

Cette erreur, j’aurai aussi pu l’appeler « ne pas s’intéresser à son client ».

Sur Instagram, il y a des milliers d’entreprises qui font la même chose que vous, et qui en plus sont peut-être plus connues que vous. Alors clairement, si vous n’ouvrez pas la conversation avec vos abonnés, vous n’allez pas faire mouche et personne ne s’intéressera à vous.

Cependant, si vous vous intéressez à vos abonnés ou à vos clients idéaux qui ne sont pas encore abonnés, ils s’intéresseront à vous en retour.

S’intéresser et ouvrir la discussion c’est mettre par exemple une question à la fin de votre légende. Elle peut être futile comme « vous aimez les lundis matins ? » ou plus pointues comme « aimez-vous ce type de produit ? ».

En plus de créer une image de marque proche de votre client, vous allez récolter des tonnes d’informations de votre clientèle cible = une pépite !

On oublie pas qu’Instagram reste un réseau social utilisé et lu par des humains, alors montrez aussi le côté humain de votre entreprise.

Solution : Posez une question sous chaque publication, renseignez vos moyens de contacts

02. Ne pas utiliser les stories et les highlights

Cette erreur fait écho à la première.

Les stories c’est un format génial et ultra conversationnel, alors pourquoi s’en priver ?

Une story est un contenu éphémère qui a une durée de vie de 24h, ensuite elle disparaît.

Les stories d’Instagram fournissent des outils incroyables pour récolter des avis de vos abonnés mais aussi des réactions. Les réactions vont ouvrir la discussion. Et vous vous en doutez si vous ouvrez la discussion avec un potentiel client, il aura plus de raisons d’acheter chez vous qu’ailleurs.

Bien sûr, à vous d’être à l’écoute et d’avoir de la discussion pour vos clients.

Vous pouvez aussi utiliser les stories pour montrer un peu l’envers du décor mais aussi humaniser votre entreprise en montrant des choses un peu plus personnelles. Attention, vous ne devez pas tomber dans le trop personnel, comme vous afficher ivre en boîte, (si si, j’ai déjà vu ça 🤦‍♀️). C’est même tout l’intérêt des stories, être plus spontané et laisser la partie plus corporate aux publications dans le fil d’actualité.

Dans la famille des stories personnelles qui peuvent être publiées on retrouve :

  • la story animaux de compagnie
  • vos rendez-vous professionnels
  • vos moments de production
  • votre atelier/bureau
  • les événements/after work
  • les choses instagramables de votre journée comme des fleurs, une jolie vue, les locaux d’un client/fournisseur ultra beau, votre assiette de la pause dej’ du resto du coin, etc

Il y a aussi une option ultra chouette qu’est les highlights (ou « à la une » en français). C’est la possibilité d’épingler sous votre biographie des stories plus vieilles que 24h. Je vous conseille des les utiliser pour donner des informations pertinentes comme vos horaires, vos nouveaux produits ou vos services.

> Lire aussi : 5 astuces Instagram <

Solution : on ajoute la story à sa stratégie sociale, on réfléchit à ce qu’on dit et on ajoute un maximum de « stickers » pour optimiser la relation abonnés.

03. Faire uniquement de la promo

Ok cette erreur fait encore écho aux autres, mais c’est une erreur qui revient trop souvent et qui est liée aux deux premières. On doit la bannir cette fichue erreur : vous ne parlez que de vous et vos produits/services ! Et ça c’est un vrai problème !

Pourquoi ?

Votre abonné vous suit parce qu’il aime ce que vous faites. Alors ça ne sert à rien de le bassiner avec votre contenu commercial. Il le connait. Lui ce qu’il veut maintenant c’est des infos un peu plus croustillantes.

Alors ok il faut parler de vos offres, évidemment, mais le contenu promotionnel doit être 20% de votre contenu total. Le reste doit plutôt être conversationnel et répondre aux problèmes de vos clients.

Lire aussi : Créer une stratégie de contenu <

L’intérêt d’un contenu plus divertissant pour vos clients est que vous allez créer un lien privilégié, que dans sa tête vous deviendrez une référence, et c’est vers vous qu’il se tournera lorsqu’il aura besoin de quelqu’un comme vous.

Solution : on essaie de créer un contenu qui va plaire au client idéal, et on essaie autant que possible de respecter la loi du 20% contenu promotionnel et 80% contenu divertissant/informatif

04. Ne pas (bien) utiliser les hashtags

Les hasthags c’est tout un art et tout un mystère.
Reprenons depuis le début. Un hashtag se caractérise par un « # » suivi d’un mot-clé comme « bijoux », ce qui donne « #bijoux ».

Ils servent à référencer votre contenu, que ce soit en feed ou en story.
Il est possible de suivre un hashtag et donc de voir tous les contenus (feed ou story) de ce hashtag. Cela peut servir pour de la veille concurrentielle, et pour les clients à de la recherche de produits.

Vous pouvez mettre jusqu’à 30 hashtags sur chaque publication. Mais je ne vous recommande pas forcément de blinder vos publications de hashtags, parce que vous allez en mettre des moins pertinents qui vont se noyer dans des hashtags trop connus. Aucun intérêt. Le but tout de même des hashtags est d’augmenter votre visibilité, et pas d’être noyé !
Oui parce que il existe des hashtags génériques (#bijoux) et des hashtags plus précis (#bijouxargent925). Les plus génériques ont beaucoup de publications et donc on est noyé dans la masse, les plus précis ont moins de publications donc plus de visibilités pour les publications.

1 : le nombre de publications avec cet hashtag, à gauche un hashtag précis et à droite un hashtag générique

2 : des suggestions d’hashtags similaires qui sont susceptibles d’être suivis par votre cible, chaque hashtags à des suggestions différentes

 

Je vous conseille de choisir un peu de hashtags génériques et beaucoup de hashtags précis.

Et pour savoir lesquels sont les plus pertinents pour vous : il faut les tester. Faites des groupes de hashtags que vous testerez. Analysez les résultas obtenus et réitérez pour savoir si oui ou non ces hashtags sont la source de vos bons résultats.

Ah et petite astuce, mettez aussi des hashtags qu’aiment votre cible sans qu’il y ait obligatoirement un lien avec votre post.

Solution : on choisit les bons hashtags et ceux que votre cible est susceptible de suivre

05. Ne pas utiliser la règle des 9

La règle des 9 repose sur la première fonctionnalité d’Instagram : le visuel ! Et ouais, Instagram est un réseaux social VISUEL !

Pour que votre cible s’intéresse à vous, soignez votre feed et harmonisez-le ! Avoir un joli feed renverra une image de qualité.

La première chose à faire est d’utiliser 1 ou 2 filtres pour rester dans les mêmes tons de photos. Pour cela vous pouvez utiliser Lightroom ou VSCO.

Tiphn / ByJeannette / Into the woods bag

La deuxième est d’avoir une palette de couleur et de s’y tenir. Logiquement, elle reprend celle de votre charte graphique. Si dans votre palette vous avez du rose et du bleu ne mettez pas une photo orange. Logique.

Rocket.ton.business / Rozardicommunication 

 

Bon vous vous demandez, ok c’est bien sympa mais c’est quoi la règle des 9 ?
J’y arrive ! La règle des 9 est assez simple. Sur mobile, on ne voit que 9 photos entière d’un feed. Cela signifie que ces 9 photos doivent être harmonieuses et cohérentes les unes avec les autres.

Si vous faites cette erreur c’est que vous faites aussi l’erreur suivante.

Solution : on garde en tête de créer une harmonie visuelle.

06. Ne pas programmer ses publications

Cette erreur est une très commune et pourtant elle impacte vraiment votre stratégie Instagram. Effectivement, votre feed n’est pas harmonieux, vos publications sont décousues, vous ne publiez pas à des horaires stratégiques, vous paniquez parce que vous ne savez pas quoi publier. Bref, la cata.

Je vous conseille de prévoir vos publications dans un planning éditorial. Ainsi, vous pourrez faire une communication globale cohérente. D’un canal à l’autre on retrouvera des informations complémentaires.

Lire aussi : Planning éditorial <

Ce que je vous conseille de faire est de planifier à l’avance vos publications. L’idéal est de le faire à la fin du mois pour le mois suivant. Déterminez combien de posts vous souhaitez, en en faisant 2 de plus, « au cas où ».

Ensuite, avec un outils de planification, vous programmez. Il existe Buffer, Tailwind, Later, Planoly, Alfred ou encore Hootsuite.
Ces outils vous permettent de prévisualiser votre feed à l’avance et donc de tester votre règle des 9 !

Solution : on prévoit et on planifie

07. Ne pas utiliser Instagram Shopping

Cette erreur est tout particulièrement pour les e-commerçants.

Facebook et Instagram ont une fonctionnalité shopping pour la vente en ligne, alors on s’en sert.

On peut les utiliser en feed mais aussi en story. Si vous souhaitez présenter un nouveau produit, rien de mieux que cette option.

En story, vous ne pouvez montrer qu’un seul produit et en feed 3 maximum.

Sachez que vos publications avec l’option shopping auront moins de visibilité ( je soupçonne Instagram de ne pas être encore tout à fait convaincu de l’outil et de faire des mises à jour assez souvent) mais affichent un taux de conversion 3x plus élevé. Ce qui est au final plutôt chouette.

> Lire aussi : Facebook shopping <

Solution : quand on le peut, on identifie ses produits

08. Ne pas utiliser un outil multi-liens

Celle-la, c’est pas la plus grave, mais vous passez certainement à côté de ventes. C’est ballot !

Sur Instagram, vous ne pouvez mettre qu’un seul lien, c’est celui dans votre biographie.

L’astuce est d’utiliser un outil multi-liens comme Linktree. En fait, ça va vous permettre de créer un lien qui ramène vers un menu où vous pourrez guider  votre abonné soit vers votre boutique, votre page contact, facebook ou que sais-je.

C’est méga pratique pour capter vos futurs clients et ça évite la perdition. Vous y avez mis tous les liens qui pourraient les intéresser donc ils ont moins de raisons de partir.

Astuce : Mettez maximum 3 liens pour moins perdre vos clients, moins de choix = plus de décisions.

 

Et vous, vous faites une de ces erreurs ?

Rejoignez la Team E/A

Tous les lundis recevez un mail avec un des astuces et infos utiles pour vendre en ligne

Laisser un commentaire