Hello, on se retrouve pour un article encore bien dense mais tellement indispensable : créer son image de marque pour se différencier. Je vois déjà vos yeux qui scintillent à la l’idée de « se différencier ». Je vais même vous révéler la recette magique pour se différencier. Vous êtes prêts ? Soyez vous ! Eh oui ! Pour être différent de ses concurrents, il faut avoir une identité forte. Sa propre identité. Pas celle de vos concurrents, pas celle votre voisin, mais la vôtre. Vos clients doivent vous reconnaître. Ils doivent s’identifier et se reconnaître dans vos valeurs.

Dit comme ça, ça a l’air plutôt simple. Et pourtant ! Certes, votre image de marque va s’appuyer sur vous et vos valeurs mais il faut la construire intelligemment.

Les avantages de créer une image de marque solide :

  • gagner du temps, en évitant des communications inutiles
  • ne pas se disperser et rester focus sur les objectifs de la marque
  • maîtriser la perception de votre marque par votre cible

 

Comment faire ?

Pour une communication harmonieuse et qui vous ressemble, il va falloir déterminer 3 points : votre identité visuelle, votre charte éditoriale et enfin votre story telling. Ces 3 éléments vont permettre d’établir les bases de votre image de marque.

Pour vous aider, j’ai réalisé un petit workbook complémentaire téléchargeable à la fin de l’article pour ne rien oublier.🔥 

01. Identité visuelle

La première étape est l’identité visuelle. Je vous propose d’aller consulter l’article de the B Boost qui explique à merveille comment réaliser un brand board. Pour tout le côté « design », je m’inspire de beaucoup d’articles de blog dédiés. Je préfère vous donner ma petite liste de sources car ce sont des vrais designers ou graphistes (contrairement à moi).

 

Le seul conseil que je peux vous donner sur votre identité visuelle est qu’elle doit vous ressembler et que vous devez l’aimer. Vraiment. J’ai fait l’erreur au début de Mada d’avoir créé un brand board girly. Trop girly pour moi. Les couleurs ne me parlaient pas et ne m’inspiraient pas. Mais elles étaient tendances donc je pensais que c’était une bonne idée. Un design à la mode, à défaut de me ressembler. GROSSE ERREUR. Conséquence ? Dès que je devais faire un contenu dans l’esprit de ma charte (que je n’aimais pas) et bien je me forçais. Je faisais semblant. Je n’étais pas motivée. Je ne donnais pas le meilleur de moi. Et je pense que ça se ressentait sur la qualité des photos et du reste des contenus. 😱

Jusqu’au jour où j’ai décidé de refaire mon brand board avec mes goûts. Et depuis, je déborde d’idées et d’imagination, et tout va pour le mieux niveau créativité. Moralité de l’histoire : choisissez un design qui vous ressemble !

Une fois que votre identité visuelle est faite, référez-vous à elle dès que vous devrez produire un document et posez-vous la question suivante : « Est-ce que mon document intègre visuellement les éléments de mon brand board/charte graphique ? ». Si la réponse est non, refaites-le et essayez de vous y conformer le plus possible.

Pourquoi autant d’efforts ? Observez les marques et vous remarquerez qu’elles ont TOUTES une harmonie visuelle. Même les institutions gouvernementales. Et c’est tout simplement pour être reconnaissable et donc différent. Vous allez peut-être me dire « oui mais moi c’est une petite entreprise, pas besoin de travailler autant mon image » ! FAUX. ARCHI FAUX. Sauf si vous souhaitez stagner et ne pas faire évoluer votre entreprise. Il faut se structurer pour évoluer.

02. Charte éditoriale

La deuxième étape est d’établir une charte éditoriale. C’est le document qui récapitule le message et le ton que vous souhaitez employer. Il répertorie la façon dont vous communiquez textuellement.

Les marques utilisent un univers visuel mais aussi éditorial. Peut-être n’avez vous jamais remarqué, mais elles ont toutes une manière bien à elles de communiquer. Et il est indispensable pour votre entreprise d’avoir un cadre éditorial dans vos communications.

Tutoiement ou vouvoiement ? Un champ lexical particulier ? Quel langage tenir (courant, soutenu, familier) ? Quel ton souhaitez-vous avoir (amical, scientifique, etc) ?

Vous devrez mettre tous les éléments textuels de votre communication. Chaque choix éditorial donnera une image à la cible de votre entreprise. Ce n’est donc pas un document à prendre à la légère. Evidemment, il risque d’évoluer avec votre entreprise. Pensez bien à la mettre à jour, tout comme votre identité visuelle.

Je vous conseille également de pré-définir des modèles de messages, comme la confirmation d’achat. D’ailleurs, je traiterai de la personnalisation dans un prochain article, mais n’oubliez pas de prendre le temps de personnaliser vos messages lorsque vous utilisez un nouvel outil. 🙏

03. Story telling

Enfin, la dernière étape est le story telling. Cela signifie littéralement raconter une histoire L’histoire de votre entreprise, votre histoire.  C’est une partie cruciale car c’est souvent à travers cette méthode que l’on transmet des valeurs qui vont faire pencher la balance en notre faveur ou non.

Pour faire votre story telling, soyez honnêtes et partez de votre histoire. Pourquoi avoir ouvert votre business ? Qu’est-ce que cela représente pour vous ? Vos valeurs personnelles que vous souhaitez retransmettre ?

Ensuite, faites-en une histoire. Romancez-la, mais avec votre ressenti et vos interrogations.

Le story telling permet d’ajouter une valeur à votre marque. Votre cible peut s’identifier à votre histoire et se sentir plus concernée.

Prenons un exemple : vous étiez enceinte et soucieuse du bien-être de bébé. Vous avez passé des heures à chercher des accessoires éthique et bio pour votre futur enfant.  Vous avez donc attrapé votre machine à coudre pour les faire vous-mêmes. Par la suite, vous avez commercialisé vos accessoires en tissu bio pour les parents qui veulent eux-aussi des accessoires de qualité.

Vous comprenez ? Dans ce story telling, on retrouve le commencement, les valeurs qui animent le personnage principal et la raison de l’entreprise. Il véhicule l’histoire de la marque.

Cet exercice est d’autant plus important pour les micro-entreprises car l’image de marque repose sur votre histoire personnelle. Vous incarnez l’histoire de votre marque. Votre marque se confond à votre identité. Alors montrez qui vous êtes. Et n’ayez pas peur de parler de vos difficultés. Cela rend votre histoire beaucoup plus humaine. Car on ne vas pas se mentir, entreprendre—peu importe le secteur—amène tôt ou tard à faire des boulettes, se tromper ou surmonter des obstacles qui nous semblent insurmontables.

Attention cependant à ne pas tout raconter et faire de votre entreprise votre journal intime.

 

Voilà, vous avez suivi les 3 grosses étapes pour créer votre image de marque, congrats ! 🎉

Je serai ravie de voir le résultat, vous pouvez me l’envoyer par e-mail ou sur un de mes réseaux sociaux. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas non plus à me contacter directement.

Recevoir mon worbook

Rejoignez la Team E/A  et accédez à l’Atelier privé pour télécharger votre workbook

Laisser un commentaire